Cheminement, Lectures

Sorcière chrétienne

The Path of a Christian Witch
de Adeline St Clair
Llewellyn Publications

Je fouinais tranquillement sur une librairie en ligne (dont je tairai le nom mais toi-même tu sais) quand celle-ci m’a balancé ce bouquin en suggestion. J’ai été sérieusement intriguée par le titre puis par son résumé. J’y ai vu un écho à mes origines spirituelles et au conflit que j’ai rencontré à un moment donné (v. mon article : Une patate, des anges et Dieu).

En résumé, ce livre est le témoignage d’une femme née dans la foi chrétienne ayant toujours profondément aimé Dieu, Jésus & cie, mais qui a testé les limites du système (surtout en tant que femme). Elle a donc essayé de trouver dans la Wicca ce qui lui manquait tout en ne fermant pas la porte à ses premières croyances. La première moitié du livre relate son parcours et l’autre explique comment elle combine concrètement la Wicca et le Christianisme.

J’ai trouvé ce livre intéressant pour des personnes comme moi qui ont cette part de monothéisme profondément ancré en eux (principalement dû, dans mon cas, à mon éducation judéo-chrétienne), qui se sont retrouvées dans le paganisme et qui se sont sentis, du coup, un peu le cul entre deux chaises (tout le monde n’évolue pas de l’un à l’autre facilement). Toutes les solutions de l’auteur ne me conviennent pas mais lire son témoignage m’a fait du bien et je pense que cela aidera peut-être d’autres personnes dans la même configuration.

Il suffit de jeter un oeil aux religions/croyances du monde comme par exemple le Vaudou pour trouver un monothéisme païen complètement assumé. Sans aller aussi loin, regardons l’importance qu’ont pris les cultes des Saints et des Maries dans la religion chrétienne malgré tous les efforts de l’Eglise. L’être humain semble avoir beaucoup de mal à embrasser le principe de Dieu dans toute sa globalité en tant que Grand Tout, il a besoin de fractionner :). Il a également besoin d’honorer le masculin comme le féminin (ou la polarité en toute chose).

L’auteur parle de ce moment où elle a arrêté d’écouter bêtement les diktats de l’Eglise pour suivre ses propres convictions et que, pour elle, elle n’a, à aucun moment, trahit ni Dieu ni les enseignements du Christ. C’est de cela qu’il s’agit dans le fond, de suivre sa propre boussole (et cela vaut aussi pour le côté païen). Il y a plein de petites choses dans ce livre qui aident à se centrer sur l’essentiel. En quoi est-ce que l’on croit profondément ? Comment le vivons-nous, l’exprimons-nous, l’honorons-nous ? Avons-nous besoin de le nommer ? Si oui, comment choisissons-nous de le faire ? 🙂

Pour ma part, j’aime profondément l’image du « Dieu Elle-même » de la tradition Feri : la Déesse Etoile. Dans mon souvenir de petite fille, la sensation que j’éprouvais quand je me confiais à Dieu, je la retrouve en elle (pour moi, Dieu était à la fois distant et proche, il était ma couette, l’arbre dans le jardin et les milliards d’étoiles dans le ciel). J’y associe également Hécate qui, pour moi, ne se limite pas à la Sorcière ou à la Psychopompe, elle est la Source. Ma croyance n’est ni blanche ni noire, elle est multicolore, comme la magie :D. Il n’y a ni paradis ni enfer, ni bon ni mal. Il s’agit de s’assumer entièrement, en tout cas d’y travailler ^^.
Ce que j’ai finalement compris sur ma spiritualité et la façon dont je la vis, c’est que peu importe le nom que je lui donne, tant que cela résonne dans mes entrailles, mon coeur et mon âme, c’est juste pour moi. Je communie avec le divin aussi bien en pleine nature que dans une église. Je ne fais pas de distinction. Les vieilles pierres, moi, ça me parlent et j’ai toujours trouvé les églises très reposantes :D. C’est beaucoup une histoire de ressenti mais avec un cadre de base que j’explose et reconstruit au fur et à mesure.

Ce que j’essaie de dire c’est que l’on n’a pas nécessairement besoin de faire entrer sa foi dans une case pré-existante. On est des êtres complexes. Embrasser cette complexité fait partie, il me semble, de tout parcours spirituel. Je pense (et là je fais référence à l’expérience de l’auteur) qu’il n’y a aucun problème à aimer la Sainte Trinité, les Saints et les Archanges tout en se sentant parfaitement à sa place dans un coven (cela va dépendre du parcours de chacun et de comment il ou elle vit la chose).
Je ne souhaite pas entrer dans une querelle de clocher sur le bien fondé de ce livre. Je trouve simplement qu’il aborde une problématique très intéressante : la crise de foi et le déchirement spirituel, et du coup, une manière parmi beaucoup d’autres de trouver sa voie du milieu 🙂 .

Publicités

8 thoughts on “Sorcière chrétienne”

  1. Oh, il me faut me livre ! C’est sur que lorsque tu n’abandonne pas Jésus et qu’en même temps tu vient de te créer un autel avec Hécate, les gens te perçoivent comme assise le cul entre deux chaises. Une vraie *bisexuelle spirituelle* lol. C’est sur que ca fait du bien de voir qu’on ne doit pas être seule dans ce type de cheminement. Merci.

    1. Hahaha! J’aime beaucoup ton expression de bisexuelle spirituelle, avec double coming out en prime ! 😀 Et avec plaisir :).
      Cela dit, contrairement à l’auteur, je n’ai eu aucun problème à m’éloigner de Dieu pour embrasser le paganisme. Par contre, mon passé m’a très vite rattrapé. On ne se débarrasse pas comme ça de ses racines et il m’a fallu faire le point et admettre que, oui Dieu (tel que je le concevais quand j’étais petite, donc du coup assez éloigné du Christianisme) fait toujours partie de ma vie ainsi que certaines figures chrétiennes (dont les Maries, les Anges et les Saints). C’est encore un processus assez difficile ^^’.

  2. Oh, j’ai beaucoup aimé ton article !
    Si j’ai commencé mon éducation religieuse avec le christianisme et l’islam, je ne m’en suis jamais vraiment sentie proche… Du coup, lire des expériences comme celles de l’autrice (je féminise comme au XVI siècle ^^) et la tienne m’interpellent !
    Des sorciè.res des trois religions monothéistes, j’en avais entendu parler. Mais je n’avais jamais entendu parler de fusion entre le christianisme et la Wicca. Du coup (ne me réponds pas si c’est trop personnel ^^), toi tu considère que les deux sont séparés (Dieu d’un côté, les autres divinités de l’autre), que les deux sont liés (Dieu est une des divinités de ton panthéon), ou alors que les deux sont mélangés (Dieu serait le divin fractionnés en plusieurs entités) ?

    🙂

    1. Je n’ai pas le recul nécessaire pour donner aujourd’hui une réponse claire à cette question. Cela fait un peu moins d’1 an que j’y travaille plus ou moins consciemment, avec plus ou moins de succès… c’est encore trop frais ^^ ». Il y a 1 an, je t’aurai répondu que le Dieu Chrétien (comme j’avais décidé de l’appeler maladroitement à ce moment-là ^^’) fait partie de mon panthéon, au même titre que les autres dieux. Pas de préférences, tout le monde à la même enseigne ! 😀 Aujourd’hui, il se rapproche plus de la Source de toute chose d’où émane les divinités, les esprits de la nature, les Saints, les Anges, etc… Je pense que je vais vers la fusion mais je ne sais pas si tout ça va tenir le coup ou pas. Seul le temps me le dira :).

      1. Merci de ta réponse ^^
        Après, personne n’est obligé d’avoir une vision hyper claire de sa spiritualité, si tu n’en ressent pas le besoin… 🙂

        Merci 🙂

  3. Quand j’ai commencé à me lancer dans la sorcellerie, j’avais 16 ans, j’étais catholique pratiquante (parce que mes parents l’étaient et m’amenaient à la messe chaque semaine, ce qui était donc une activité normale tout comme aller à l’école le reste du temps), je tenais dur comme fer à la foi dans laquelle j’avais grandi (et envers laquelle je me sentais liée par serment qu’il serait impie de trahir) et je croyais aussi en un tas de trucs ‘paranormaux », en la magie, en l’occulte, en une infinité de possibles (peut être aussi parce que ma mère, catholique pratiquante du pur cru « bonne femme catholique des campagnes », n’avait aucun problème à se passionner pour les saints guérisseurs, la communication avec l’au-delà, l’horoscope et l’émission « Mystères » sur TF1 dont elle était une grande fan, tout en ne jurant que par l’Eglise catholique). Donc du haut de mes 16 ans, je voulais découvrir l’infini des possibles et en même temps ne pas changer de religion. Bref j’étais une ado, je voulais tout, sans besoin de concessions, ou pas trop. Du coup, quand je suis tombée sur les premières choses wiccanes, dont des rituels, j’ai commencé … en adaptant le tout à la sauce Marie, Jésus et Dieu. Et puis, finalement, j’ai juste abandonné et ai accepté de passer du côté obscur de la Force. :p Je sentais que pour moi, ce mélange était bancal et ne marchait pas. Pire, j’avais peur de blasphémer en faisant cela. J’aurais pu devenir une sorcière chrétienne, après tout, y’en avait plein depuis des siècles, de ces femmes qui guérissent et jettent des sorts à grand renfort de saints et d’anges. Mais ça ne me parlait pas.J’étais trop curieuse pour m’arrêter à ce genre de limites, donc j’ai foncé dans une autre direction et ne l’ai jamais regretté. Je suis totalement en paix avec mon éducation religieuse et l’héritage spirituel de mes parents, qui eux sont totalement ok avec ce que je fais (même si ma mère me répète souvent qu’elle prie chaque samedi soir à la messe – le dimanche matin est jour de grasse matinée sacrée – pour que je revienne « dans le droit chemin. Mais je finis par penser que cette histoire de retour dans le droit chemin est devenu plus une thématique habituelle qu’un truc vraiment sérieux, vu comment elle semble peu scandalisée de comment je mène ma vie). Voilà, c’était mon petit témoignage d’ex-(apprentie) sorcière chrétienne. 🙂

      1. Merci infiniment pour ton partage d’expérience qui apporte son lot de grains à moudre ! 😀 (je vois qu’on a les mêmes mères XD).
        Je sais que je suis païenne aujourd’hui, il n’y a aucun doute dans ma tête. Je suis juste en plein processus d’acceptation de mon passé de chrétienne et ce bouquin m’a fait du bien, tout comme ton témoignage d’ailleurs ^^. Donc, encore merci :).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s