Cheminement

La visualisation ou comment m’énerver

Parce que je viens de lire un énième livre prônant fanatiquement l’importance de la visualisation dans nos pratiques (en gros, si on ne sait pas visualiser, on n’a qu’à aller crever la gueule ouverte !), j’ai décidé d’y aller de mon témoignage sur la question : on en a gros sire ! Mes amies sorcières et païennes savent que ce mot me transforme en ours grognon pendant des heures. Je ne vois aucune raison de vous épargner. 😀

Ne pas savoir/pouvoir visualiser, tel que l’entendent tous les auteurs que j’ai pu lire, ne vous empêchera jamais de travailler avec les énergies (que se soit en magie ou autre) ou d’effectuer des voyages chamaniques et ce avec succès. Cela me gave profondément de voire véhiculer ce genre de bêtise dans tous les média. Ce même genre d’affirmation m’a bloqué au début de mon cheminement et m’a fait perdre un temps monstre parce que je n’arrivais pas à « voire » comme me l’imposer tous ces bien-pensants. « Mais il faut y mettre un peu du tien Brume ! Tu la vois la pomme ? Et le carré ? » Et bé non, toujours pas et ce n’est pas faute d’avoir essayé, encore et encore. Tout le monde n’est pas visuel. Il y a des gens qui sont plutôt auditif, tactile, olfactif, gustatif ou qui marchent par impressions. Cela n’ont qu’à laisser tomber et trouver un autre passe-temps pour leur samedi soir alors ? C’est un peu le sentiment que j’ai eu.

Il m’a fallu du temps mais à partir du moment où j’ai compris qu’il me suffisait simplement de changer ce satané mot par imagination, ça a roulé comme sur des roulettes. Je ne visualise pas, j’imagine et les sens qui fonctionnent le mieux chez moi prennent le relais et font leur boulot. Je sais que lorsque je fais de la magie ou que je voyage, je ne « vois » pas vraiment. C’est plutôt un ensemble d’impressions qui se cristallisent et que je traduis.

Quant est-il de l’importance de visualiser un symbole pour un rituel par exemple ? Il me suffit de comprendre la signification de ce symbole (ce qui est plutôt recommandé de manière générale ^^) et de le traduire en une intention et ça fonctionne.

Comme vous l’aurez compris, c’est l’usage du mot qui m’ennuie parce qu’il réduit arbitrairement le champs des possibles. Et au-delà de son usage, c’est la conviction, pour ces personnes, que c’est comme ça et pas autrement. Alors, je voudrai rassurer tous les allergiques et handicapés de la visualisation comme moi, ce n’est qu’un moyen parmi beaucoup, beaucoup, beaucoup d’autres. J’ajouterai ceci : l’importance dans nos cheminements, respectifs et variés, c’est d’apprendre qui on est et comment on fonctionne. Parce qu’au final, il n’y a que nous dans nos voyages et dans nos rituels, alors autant bien se connaître et faire avec. 😉

photo © Jean Fan

Publicités

9 thoughts on “La visualisation ou comment m’énerver”

  1. Ah, le vocabulaire ! C’est à la fois un outil puissant et la pire des entraves ! « Imaginer » me semble un bon substitut (bien que ce soit encore du domaine visuel : imaginer = créer une image… :p ).
    Personnellement, je préfère utiliser « ressentir » ou « percevoir » que « visualiser », qui est bien trop limité, à mon avis. Je suis principalement visuelle, mais la vue est loin d’être la seule perception utilisable : on peut aussi bien « ressentir-percevoir-visualiser-imaginer » avec les autres capteurs sensoriels, puisqu’au final, c’est notre cerveau-esprit-pensée-âme qui va donner corps à ce qu’on souhaite ^^
    En tous cas, un grand merci pour ton article, car il permet de réfléchir à la portée des mots qu’on utilise. ❤

    1. Avec plaisir ! 🙂 Et merci à toi pour tes suggestions de substitution car « imagination » peut ne pas parler à certaines personnes non plus :D. C’est drôle comment le cerveau fonctionne quand même XD.

  2. Perso j’ai quelques images qui me viennent de temps en temps, mais je dois avouer que je fonctionne plus par flashs de compréhension. ET que moi aussi, j’ai longtemps cru que j’étais une « sousm*** » parce que j’arrivais pas à visualiser KOMIFO ou même à « sentir physiquement » les trucs. C’est vraiment culpabilisant cette façon d’aborder l’énergétique comme s’il n’y avait qu’une seule et unique bonne façon de faire. Je considère qu’il y a quand même une démarche à avoir, et que « chacun sa vérité » a ses limites (parce qu’il y a des fonctionnements quand même, un peu comme dans d’autres disciplines plus « scientifiques »), mais je suis d’accord avec le principe de compréhension des symboles et usage de ceux-ci de la manière qui nous paraitra la plus efficace pour nous plus que « il faut les utiliser COMMECAAAAA ». Bref, chui d’accord avec toi quoi 😀

    1. Bien d’accord qu’on soit d’accord ! 😀 Il est bien évident que « je fais à ma façon et les autres c’est que des cons », c’est entrer l’extrême inverse. Tout est une question de dosage et de customisation 😉 .

  3. Bon, je me dois de réagir moi aussi! è__é lol!

    Alors, quand les gens parlent de visualisation, il faut essayer de savoir ce qu’ils entendent par là, parce que la visualisation ça peut être 2 trucs:

    1. Visualiser dans ta tête, comme tu le fais pour toute pensée à laquelle tu donnes une forme concrète (ou même abstraite, tiens). Pour meilleur exemple: quand tu lis un roman et que tu imagines le personnage, les lieux… C’est une forme de visualisation. Donc si, tu es capable de visualiser 😉

    2. Visualiser, c’est également (et surtout!) imaginer/ »voir » la forme réelle -par exemple d’un objet- mais cette fois devant toi, tu « tiens » l’image de l’objet devant tes yeux, jusqu’à ce qu’elle devienne réellement visible. Ceci est extrêmement difficile à faire, même si y’a des gens super fortiches pour la visualisation (et ils ne courent pas les rues!), ça nécessite beaucoup, BEAUCOUP (et j’insiste dessus) d’entraînement. On n’y arrive pas en 3 jours! ^^’ et la plus grosse difficulté une fois l’exploit réussis, c’est de garder + de 5 min d’affilées cette visualisation, qui servira plus tard pour certains rituels selon la Voie que tu suis bien entendu. 😉

    Le second type de visualisation (= qui est la description même de ce qu’elle est) n’est pas quelque chose de facile à obtenir, comme je le disais. C’est avec des entraînements quotidiens et réguliers qu’on peut y arriver, mais c’est très fatigant et chiant! xD
    De toutes façons, si tu suis une Voie qui ne nécessite pas forcément ce second type, qu’est-ce que c’est que ces gens qui te critiquent?! surtout si tu arrives très bien à te débrouiller sans?!? O_o tu as déjà ton imagination, tu peux visualiser un minimum (premier type), donc bon, de toutes façons, tu bosses pour toi non? et quand bien même ça serait pour les autres, si tu as les résultats escomptés, ou est le problème? xD ces gens sont bizarres!

    Quand à tes auteurs, j’aimerais bien savoir qui ils sont! soit ce sont des auteurs qui ne te sont pas adaptés, soit ils ont exagéré ce qu’ils ont piqués aux autres (si si, quasiment tout le monde a pompé sur Agrippa et compagnie! x), soit tu te focalises trop sur les mots des livres.
    Certes, si tu es traditionaliste, je comprends que tu souhaites adhérer plus justement aux écrits de tes auteurs, mais il ne faut pas oublier une chose essentielle: un livre n’est qu’un livre! 😉 il faut parfois prendre du recul avec les mots et essayer d’adapter certains propos de l’auteur. Si tes bouquins ont été écrits en 1935 (par exemple), il faut replacer les choses dans leur contexte et te rendre à l’évidence que la vie en 35 n’était pas la même qu’en 2013 ou 2014, et que l’auteur était médecin ou berger dans les montagnes donc il avait déjà certaines capacités ou aptitudes qu’il pouvait développer plus facilement que toi ^^

    J’ai envie de te dire « n’écoute que ton instinct » !!! c’est toi qui pratique, personne ne pratique pour toi à ta place! 😉 rembarre ces débiles, car ça n’aide pas à ton travail personnel et ça t’empêche ta visualisation (hihi! :p )! nan mais, plus sérieusement, je pense que tu as compris ce que je voulais dire 🙂
    Si tu veux être tranquille, dis-leur « oui oui » à tout ce qu’ils te disent, et ne leur parle plus de ce que tu fais ou comment tu le fais, c’est tout! en plus, si tu leur dis que tout fonctionne très bien sans visualisation, tu vas attirer les jalousies, et c’est pas bon pour le travail magique 😉

    Bref, t’occupes pas de ces gens! ^^

    purée, c’est le plus long commentaire que j’ai écris! xD aller, à + miss, courage! 🙂

    1. Mais je t’en prie, exprime-toi donc ! C’est avec grand plaisir même ! 😀

      J’ai pleinement conscience d’avoir bloquer sur ce terme dès le départ et d’avoir mis quelques années à prendre du recul. Je peux être assez premier degré avec les mots XD. Alors, certains me diront que ce temps était sûrement nécessaire à mon cheminement et apprentissage. Ok. Je n’ai rien contre le fait que j’avais besoin de ces années pour mûrir et me préparer à ce qui allait me tomber sur la figure. Mais quand j’y repense, il y avait de quoi se mettre des complexes ! LOL

      Je suis tombée sur ce terme la première fois dans un livre de Cunningham où il fallait visualiser la fameuse lumière blanche qui sort de son doigt pour créer le cercle. WTF ? je commence à peine les mecs ! Bon, ça ne m’a pas empêché de faire le cercle mais avec de la farine ou du bon vieux sel, tant pis pour la lumière blanche ! 😀 Mais quand tu n’es déjà pas super sûre de toi et que tu ne sais pas, ça n’arrange rien. Je l’ai retrouvé par la suite dans à peu près tous les sites et fora éso/païens qui existaient à l’époque (je parle d’il y a une quinzaine d’années) avec plusieurs exercices pour s’entrainer et comme tu le dis si bien, c’est super chiant mais j’ai essayé plusieurs mois sans succès et avec la frustration qui va avec. Toutes mes lectures me donnaient l’impression que c’était indispensable.

      Au jour d’aujourd’hui, j’ai bien compris que la visualisation telle que je l’avais saisi (c’est-à-dire tenir une image mentale) n’est pas indispensable à ma pratique et si j’en ai besoin, j’ai d’autres moyens d’y arriver ^^. Ce qui m’a ennuyé profondément et déclenché la rédaction de cet article, c’est de retrouver dans un livre moderne sur la magie dites « naturelle », ce genre d’affirmation : « La visualisation – Pour résumer, il
      s’agit de la technique consistant à “voir” quelque chose dans votre esprit comme si vous l’aviez devant les yeux.C’est une pratique primordiale dans la quasi totalité des pratiques magiques, même les plus simples. D’où l’importance d’apprendre à la contrôler. Sinon, il sera impossible d’effectuer le moindre sortilège ni le plus petit exercice magique. » (« Les 4 éléments de la Magie Naturelle » de Lise-Marie Lecompte). J’avoue ça m’a énervé surtout quand j’ai pensé à tout ceux qui vont lire ça et qui vont se créer des barrières là où il n’y en a pas. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s