Divination

Raido, la Chevauchée

05---raidho

« Partons, partons !
La grande roue tourne
Le vent se réveille,
C’est un jour pour aller
Sur les voies secrètes dévoilées
Seulement à nos yeux enchantés.
La Nuit tombe,
La Lune monte,
Nos cœurs âgés sont pleins d’amour
Pour ce chemin.
Partons ! »
A. Berk

Autant j’aime le « charme » de Berk autant Raido me fait étrangement penser à la Chanson de Bilbo... J’y retrouve la même nostalgie et la même envie de chevaucher à nouveau ! 🙂

« À tout ce que j’ai vu,
Aux fleurs des prés et aux papillons,
Assis près du feu, je pense
Des étés passés ;

Aux feuilles jaunes et aux filandres
Des automnes qui furent
Avec la brume matinale, le soleil argenté
Et le vent dans ma chevelure.

Assis près du feu, je pense
À ce que sera le monde
Quand viendra l’hiver sans printemps
Que je ne verrai jamais.

Car il y a tant de choses encore
Que je n’ai jamais vues :
Dans chaque bois à chaque printemps,
Il y a un vert différent.

Assis près du feu, je pense
Aux gens d’il y a longtemps
Et aux gens qui verront un monde
Que je ne connaîtrai jamais.

Mais tout le temps que je suis à penser
Aux temps qui furent jadis,
Je guette les pas qui reviendront
Et les voix à la porte. »

La chanson de Bilbon

Illustration de B. Froud
Publicités

1 thought on “Raido, la Chevauchée”

  1. ouah mais cette chanson de Bilbon……………………………………………………………Punaise!oui c’est tout à fais ça!ça rejoins bien le texte de Vian, je voudrais pas crever, je trouve
    je ressens exactement ça, souvent, ces paroles me touchent au coeur….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s